« L’expulsion de la Maison qui héberge 20 mineurs isolés étrangers est annoncée comme imminente. Cette expulsion, si elle avait lieu, aurait comme premier effet d’ajouter 20 personnes aux 80 qui dorment déjà dans la rue à la Poitiers. Ce n’est pas acceptable : le collectif « La Maison » fait vivre depuis 3 mois une solution qui répond à la situation dramatique de quelques mineurs isolés étrangers sans hébergement et sans soutien faute d’une prise en charge par l’Aide Sociale à l’enfance. Il leur propose un cadre éducatif en même temps qu’il leur permet des conditions de vie décentes. Nous devons le soutenir, obtenir une réponse à la hauteur de la question qu’il pose.

Le silence du maire dans cette affaire n’est pas supportable : on peut toujours se ranger derrière une décision de justice ou dire que la responsabilité est dans le camp du Conseil Départemental pour la Protection de L’Enfance ou des services de l’État en ce qui concerne l’Hébergement d’Urgence. Mais ce faisant, on accepte que 20 jeunes s’ajoutent aux familles qui dorment déjà dans la rue dans sa ville. Il est temps que toutes les voix s’ ajoutent pour faire gagner dans les esprits les valeurs de fraternité et de solidarité. »

Poitiers, le 18/09/18

La liste « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne »

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Soutien aux militant-es d'ANV-COP21 de Poitiers arrêté-es: photo, vidéo et communiqué

mer Sep 19 , 2018
Le communiqué d’ANV-COP21 de Poitiers du 19 septembre 2018 « Les 7 militants arrêtés le samedi 15 septembre devant une agence de la Société Générale lors d’une action dénonçant le soutien de la banque aux énergies sales, se sont rendus à leur convocation au commissariat de police ce mardi 18 septembre. […]
//