Nous avons besoin de vous avant le 6 juin !

Participez à la consultation du public concernant l’ouverture de périodes complémentaires de la vénerie sous terre du blaireau dans la Vienne !

Un projet d’arrêté est soumis à la consultation du public jusqu’à ce dimanche 5 juin inclus pour étendre d’un mois la période de chasse du blaireau dans le département à la demande de la Fédération des chasseurs de la Vienne.

La LPO et Vienne Nature appellent à la mobilisation pour s’opposer à cette demande de période complémentaire considérant :

  • la cruauté de la vénerie sous terre, contraire à la sensibilité animale et à la dignité humaine ;
  • la période proposée (juin) qui intervient avant le sevrage des blaireautins ce qui est contraire à l’article L424-10 du Code de l’Environnement qui interdit la destruction des petits des espèces de mammifères chassables – en effet, la période d’allaitement des blaireautins s’étale au-delà du 15 mai, et plus souvent jusqu’au 15 juin et les jeunes restent dépendants jusqu’à l’automne, ils sont donc présents dans les terriers pendant la période de déterrage proposée.
  • que cette pratique de chasse nuit aux autres espèces qui partagent les terriers occupés par le blaireau ;
  • l’absence de preuves des dégâts imputables au blaireau ;
  • l’absence de mise en place de mesures alternatives.

En outre, selon cet article 9, pour être légales, les dérogations à l’interdiction de porter atteinte aux blaireaux doivent être justifiées par trois conditions, devant être cumulativement vérifiées : la démonstration de dommages importants aux cultures notamment ; l’absence de solution alternative ; l’absence d’impact d’une telle mesure sur la survie de la population concernée. 

Malgré la proposition des associations de trouver des moyens non létaux d’éviter les dégâts, les membres de la Commission Départementale de la Chasse de la Faune Sauvage ont validé l’option qui entraîne la mort de familles entières de blaireaux.

Enfin, plus d’une dizaine de département n’autorisent plus cette période complémentaire depuis plusieurs années et en 2021, les administrations des départements de l’Ariège, Meurthe-et-Moselle, Moselle, Charente, Dordogne, Doubs, Loire, Morbihan, Pyrénées Orientales, Seine Maritime, Haute-Saône, Tarn, Yvelines et Yonne ne l’ont pas autorisé pour la première fois. 

Si vous souhaitez nous soutenir dans cette démarche, nous vous invitons à transmettre vos remarques sur la base des arguments ci-dessus à ddt-biodiversite-consultation@vienne.gouv.fr

Merci à toutes et tous pour votre mobilisation, nous comptons sur vous !

Vienne Nature et la LPO

Retrouvez toutes les informations sur la consultation en cours à ce lien.

Rédaction

Article suivant

Des BD en veux-tu en voilà

mar Mai 31 , 2022
Aux éditions poitevines FLBLB. À découvrir et commander en ligne ici D’autres sur le blog « drigaïe » d’OTTO T. ici
//