Vendredi 23 septembre 2022, les jeunes se sont mobilisé.es à Poitiers contre l’inaction climatique et pour un changement radical au bénéfice de l’humain et du vivant.

Le cortège s’est dirigé vers la préfecture suivi par des associations militantes comme ASPECT, Alternatiba, Greenpeace, etc… 

Un des représentants de la lutte contre la ferme-usine de Coussay les Bois a débuté les prises de parole. Là-bas, les travaux ont commencé il y a 8 jours. Ils appellent tous ceux qui le peuvent à les rejoindre lundi 26 septembre pour un rassemblement pique nique à 11 h sur le site des travaux. 

Ensuite, pour garder la forme, les jeunes ont fait un « dying » devant la préfecture. 

Et les prises de paroles ont repris. Gabin, représentant du groupe des Jeunes Insoumis à Poitiers a énuméré quelques points simples et pourtant primordiaux pour débuter les changements, comme par exemple la gratuité des bus à Poitiers, l’investissement dans des cantines bios et locales.

 

Théo, jeune écologiste poitevin a parlé d’Alternatiba et des accusations anti républicaines portées par le préfet, Mr Girier, sur des associations écologistes respectables à propos d’un simple atelier de désobéissance civile. Dans le même temps, les groupes d’extrême-droite progressent sans que ce monsieur n’en soit gêné ! 

Le groupe Ecophilia a lui, fait remarquer que l’écologie n’avait pas sa place dans l’agenda du gouvernement. 

Dans le même esprit, le Clain se traverse à pieds habituellement fin août alors que cette année c’était le 21 mai, ce qui nous amène directement au problème de l’eau. 

Romain, le président de l’association EcoAvenir, a pris la parole pour parler de l’aberration des bassines, ces réserves d’eau que tout le monde finance pour l’intérêt de quelques uns : le symbole de la privatisation de l’eau !! 

Un peu de cohérence Mr Girier, comment pouvez-vous, en même temps, alimenter vos bassines en pompant dans les nappes phréatiques et envisager de couper l’eau au robinet de ceux qui les financent ? 

À noter la présence d’élu.es poitevin.es pour appuyer la marche sur le climat.

La manifestation s’est terminée sans problème par un retour place du marché, en musique et en chantant, « 3 pas en avant, 3 pas en arrière, c’est la politique du gouvernement !  » . 

Emilie Neveux 

Dom

Article suivant

Compte rendu du rassemblement pour la Paix d'Availles Limouzine de mercredi 21 septembre

sam Sep 24 , 2022
Une quarantaine de personnes étaient réunies à la mairie d’Availles Limouzine pour condamner unanimement et sans réserve la guerre déclenchée par Vladimir Poutine. Les participants ont appelé à amplifier le soutien et la solidarité avec le peuple ukrainien. Mais c’est surtout de paix dont il fut question. La guerre serait-elle […]
//