La suite du mouvement était dans toutes les conversations ! Il y avait du monde (de 800 à un millier ?) dans les rues de Poitiers ce mardi 18 octobre, mélange de lycéen.nes, salarié.es, retraité.es, du monde d’un peu partout, du monde se demandant si le mouvement commençait aujourd’hui, s’il allait se développer, s’arrêter, bref si on était au début de quelque chose d’ampleur. On sent bien que ça frémit, que ça se cherche, qu’ici et là ça se mobilise plus que d’habitude, sans que ce soit le « raz de marée » … Pas mal de monde de différents secteurs, du public, du privé, du secteur associatif,…

Le gouvernement marche sur des œufs, le 49-3 se rapproche, la dissolution aussi ?

Eh oui, un mouvement social, ça se construit, y’a-plus-qu’à…

Après la place de la préf, direction le rectorat où un rassemblement était organisé par l’intersyndicale des Lycées Professionnels en grève, très, très mobilisés contre un nouveau projet remettant en cause l’existence même du secteur…

Du côté de la gare de Poitiers, les cheminots se rappelaient au bon souvenir d’Alain Rousset, président de la région Nouvelle Aquitaine, qui veut soumettre les TER à la concurrence…

Maintenant, on ne souhaite plus qu’une chose : que ça bouge pour de bon et TOUS ENSEMBLE !!!

Ça commence place de la préfecture…
Les aristocr…
… à la lanter…
…la mèche est allumée ?
Etonnant non ?
Et pendant ce temps-là, à la gare… les cheminots s’invitent dans les débats du Conseil Régional.

Dom

Article suivant

[tract] Alerte sur l'eau. Poitiers le 22 octobre

mer Oct 19 , 2022
Manifestation pour la défense de l’eau et une agriculture paysanne. 13 h – Viens Croquer le préfou à la Préfecture [Cantine à prix libre] 14 h – Charivari en bleu de travail Puis mobilisation nationale les 29 et 30 octobre prochains, et plus si affinités, pour arrêter le chantier de […]
//