Plus de 6 millions de personnes boivent de l’eau contaminée au tritium !…

dont une partie dans la Vienne…

« Le tritium est composé d’hydrogène radioactif issu de la réaction nucléaire. Extrêmement mobile dans l’environnement, il s’associe à l’oxygène pour former de l’eau tritiée, qui pénètre facilement dans les matières organiques et peut endommager l’ADN des cellules. Or, selon les données transmises par le Ministère de la Santé et compilées par l’ACRO, (un laboratoire indépendant) sur la période 2016-2017, l’eau potable de 268 communes, représentant 6,4 millions de personnes, est contaminée par le tritium. À de très nombreuses occurrences, les concentrations dépassent le bruit de fond naturel (1), jusqu’à atteindre 31 Becquerels/L en moyenne pour la ville de Châtellerault, en aval de la centrale nucléaire de Civaux. » (…)

« La CRIIRAD estime de ce fait que le taux de tritium relevé dans l’eau potable ne devrait en aucun cas dépasser 10 Bq/L, seuil déjà franchi par des communes comme Tours, Nantes ou Corbeil-Essonnes. Rappelons qu’au Canada, le Ontario Drinking Water Advisory Council demande à ce que le niveau de tritium dans l’eau potable municipale des collectivités ne dépasse pas 20 Bq/L. En outre, le Commissariat à l’Énergie Atomique lui-même reconnaît la nécessité de poursuivre les recherches sur les impacts sanitaires du tritium et d’en diminuer les rejets dans l’environnement et a lancé un programme de recherche à ce sujet. » (informations du site « Sortir du nucléaire » : https://www.sortirdunucleaire.org/Pollution-de-l-eau-potable-au-tritium-pour?origine_sujet=LI201907 )

1. Bruit de fond : tritium déjà présent dans l’environnement (cumul du tritium naturel, lié aux rayonnements cosmiques et reliquat des essais nucléaires). En France, le bruit de fond est environ inférieur à 3 Bq/l.

En consultant la carte : http://www.acro.eu.org/carteeaupotable/#10/46.9071/0.6317 on apprend que les taux mesurés pour les communes d’Antran, de Vaux/Vienne, Mondion, Usseau, Leigné/Usseau, Vellèches, Saint Gervais les Trois Clochers, Thuré, Oyré, Les Ormes, Dangé St Romain et Ingrandes sont de 10,8 Bq/L, les taux de Cenon/Vienne et Châtellerault étant de 23,2 Bq/L en moyenne des relevés sur 2016/2017.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.