Un article de « La Vienne démocratique »

Héloïse est militante et bénévole au planning familial de la Vienne depuis sept ans. Le planning familial étant membre du « collectif du 8 mars », elle participe et organise de nombreuses actions et campagnes pour la semaine du 8 mars mais aussi pour d’autres événements publics.

Vienne Démocratique : Tu es impliquée au planning familial et dans le « Collectif du 8 mars » depuis quelques années. Quelle est l’origine de ton engagement ?

Héloïse Morel : Durant mon Master 1 à l’Université de Poitiers j’ai travaillé sur l’Histoire des femmes. J’ai commencé mes recherches sur la pudeur féminine au XVIIe s. Ensuite, sous la direction d’Anne Jollet en Master II sur Constance de Salm poétesse protoféministe de la fin du XVIIIe s. En travaillant sur ce sujet et sur ses textes d’engagement, je me suis dit que ce n’était pas suffisant, je voulais avoir un engagement militant. C’est durant cette période que j’ai eu des lectures féministes, des féministes américaines comme Andrea Dworkin et françaises comme Christine Delphy. Même dans les historiennes que je lisais, j’y trouvais une vraie (lire la suite)

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[vidéo] la journée des droits des femmes du 8 mars à Poitiers

lun Mar 15 , 2021
Vidéos et interviews par Points de Vue Citoyens
//