Après des années de pseudo-concertation, le Protocole devant faciliter la construction de dizaines de méga-bassines dans le bassin du Clain est un échec ! 

Aucun consensus n’a été trouvé dans la Vienne et ne sera possible autour d’un tel projet d’accaparement de l’eau 

  • parce que les méga-bassines, en pompant dans les nappes phréatiques l’hiver, ne permettront pas la recharge de ces nappes et contribueront à l’asséchement des milieux humides 
  • parce que ces projets, loin de servir à faire des économies d’eau et à permettre l’irrigation de cultures destinées à nourrir la population, doivent permettre de maintenir l’irrigation intensive de monocultures de maïs vouées, pour l’essentiel, à alimenter les marchés internationaux 
  • parce que ces projets risquent de nuire à la qualité de ce bien commun et donc de limiter nos ressources en eau potable 
  • parce qu’ils ne profiteront qu’à une poignée d’agro-industriels (grands propriétaires agricoles et firmes semencières), au détriment d’une majorité de paysans et de paysannes ; 
  • parce que malgré l’absence d’une réelle utilité publique de ces projets, il est prévu que l’effort de financement repose sur nous autres contribuables, via l’Agence de l’eau et la Région, à hauteur de 80 % ! 

Malgré le refus de plus en plus large de ces projets au sein de la société civile, la Préfète de la Vienne et les Irrigants semblent vouloir prendre le risque de passer en force plutôt que de chercher des alternatives et le dialogue ! 

Au regard des dérogations délivrées par le Préfet des Deux-Sèvres pour remplir la méga-bassine de Mauzé, et les conclusions du Varenne de l’eau présentées le 1er février dernier, le président Macron et son gouvernement n’ont de toute évidence qu’un but : ouvrir les vannes à l’agriculture intensive ! 

C’est pourquoi, il est urgent de réagir ! 

Le Samedi 19 février 2022, mobilisons-nous ! 

– Pour l’arrêt des projets des méga-bassines ;
– Pour un partage équitable et une protection de la qualité de l’eau ;
– Pour l’ouverture d’un dialogue démocratique sur les usages de ce bien commun. 

RENDEZ-VOUS à POITIERS à 11 h, sur le Pont JOUBERT

Vous êtes invité.e.s à apporter vos contre-bassines et vos casseroles pour faire du bruit autour de ces projets écologiquement et socialement scandaleux ! 

Dom

Article suivant

Le 17 mars : Pour l’augmentation indispensable et urgente des rémunérations et des pensions

ven Fév 11 , 2022
Agir ensemble pour l’augmentation indispensable et urgente des rémunérations et des pensions. L’intersyndicale Fonction Publique – CGT, UNSA, FSU, Solidaires, FA-FP, CFE-CGC – a décidé de confirmer ensemble, pour les agents publics des trois versants, l’appel à une journée de grève et de manifestations le 17 mars prochain. Appel intersyndicale […]
//