La Ve République est malmenée par la perversion des usages gouvernementaux, estime un collectif de personnalités, dont les poitevin-es Stéphane Bikialo, professeur de langue et de littérature françaises et Véronique Rauline, maître de conférence en anglais, mais aussi Miguel Benasayag, philosophe et psychanalyste ; Susan George, essayiste ; Roland Gori, professeur honoraire de psychopathologie à l’université, psychanalyste ; Dominique Méda, sociologue ; Monique Pinçon-Charlot et Michel Pinçon, sociologues ; Bernard Stiegler, philosophe

Une tribune du Monde à lire ici

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Appel pour une Assemblée Générale Culture de la Vienne

sam Fév 1 , 2020
« Nous, professionnel.les et usager.s de la culture, en lutte contre la réforme des retraites vous convions à une assemblée générale de la Vienne mercredi 5 février à partir de 18h à la Maison des 3 Quartiers 25 Rue du Général Sarrail, à Poitiers. Ce sera l’occasion de mettre en place […]
//