Le Centre LGTBI du Poitou organisait à Poitiers la Marche des fiertés lors de son Festival Lesbien Gay Bi Trans et Intersexe du Poitou

Comme l’an dernier il y avait un village avec les associations organisatrices et quelques autres

Cette année un immense drapeau multicolore, le drapeau des identités ouvertes et plurielles,  était surmonté – c’est un oxymore ! – des drapeaux des identités fermées (Nouvelle Aquitaine, France, Europe, ONU).

Cette œcuménisme institutionnelle se retrouvait dans les prises de paroles de…

Alain Claeys, maire de Poitiers qui voudrait bien rempiler, Benoît Tirant, Conseiller Régional PS et Sacha Houlié, député LREMA (la République en Marche Arrière) expliquèrent qu’aujourd’hui était mieux qu’hier mais moins bien que demain, ayez confiance et donnez-nous votre vote, on s’occupe de tout.

Après ce fut la marche. Ouf !

Des jeunes (du collège jusqu’à moins de 30 ans) en très très grande majorité

Quel contraste avec la tension et la répression entretenues par le Régime contre les mobilisations sociales ! Ici personne ne cherche à se cacher de la police. Le but est de se montrer à la population : la manifestation a suivi le parcours des rues commerçantes de ce samedi d’achats.

.

Une seule pancarte alors que les autres années la marche en était couverte

Dépolitisée, la marche des fiertés ? Ou plutôt le mouvement LGTBI trans a-t-il laissé la politique – la vie de la cité – aux professionnels de la politique ?

La suite nous prouvera que non.

Des centres sociaux très investis

un immense drapeau multicolore

Amnesty International

Déambuler publiquement devrait toujours être une fête

Un mouvement qui sait mobiliser

.

Sur la place du Palais de Justice un discours des « Sœurs de la Perpétuelle Indulgence » que vous ne pouvez pas louper parce soit disant vous n’auriez pas le temps là tout de suite, et que la vie c’est être pressé-e.

Excuse refusée !

Macron, migrant-es, discriminations pour son orientation sexuelle ici et de par le monde, Palestine, répression policière, services publics, santé, etc.

Ça vous parle ?

Écoutez bien, ça vaut vraiment le détour et ça ne dure que 14 mn

.

Vous avez écouté ? Alors vous aussi soyez béni-es par les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence

Là un slogan : « droit d’asile, droit d’aimer, vivons tous en liberté »

.

Un mouvement qui entretient sa mémoire. Dans le camion de tête, de la musique des années 70 – 80 surtout,  qui a marqué la visibilité LGTBI Trans en contournant les censures et les tabous

« YMCA ! »

Une autre façon légitime (et efficace) de faire de la politique, de faire vivre la définition première de la politique : s’occuper de la vie de la cité et s’occuper de ce qui nous regarde

PC

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Monnaie locale complémentaire : en juin 2018, le Pois va être semé !

lun Juin 4 , 2018
Le Pois est la monnaie locale complémentaire de Poitiers et ses alentours. Le Pois vise à relocaliser les échanges pour les particuliers (acheter sur son territoire, en circuit court) comme pour les professionnels (au niveau par exemple de leurs approvisionnements), ce qui a un effet positif sur le niveau d’activité […]
//