On était selon les manifestant-es près de deux cents (moins qu’il y a encore quelques mois). La manifestation n’avait pas été déclarée. Le trajet a été décidé unilatéralement par la police bien présente mais non agressive comme avant.

On a pu aller quand même au centre de Châtellerault. Les manifestants ont rejoint le centre Leclerc à la périphérie de la ville (pour dénoncer l’aliénation par la consommation) avant de passer aux urgences pour soutenir le personnel hospitalier en grève, mais là la police nous a interdit l’accès.

Les manifestants châtelleraudais voulaient continuer la marche vers la Manu qui fête ses 200 ans. Comme souvent dans les manif des Gilets Jaunes, les femmes étaient nombreuses et actives. Faisaient aussi partie de la manif des gens usés par la pauvreté. Étaient également présents une vingtaine de motards et un groupe de militants de la CGT.

Les manifestant-es étaient parfois salués et encouragés (coup de Klaxon, applaudissements…) par la population.

MB

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

[vidéo] Une nouvelle ère géologique, l’Anthropocène ?

mar Sep 17 , 2019
Un interview de Jean-Paul Demoule, professeur émérite de protohistoire européenne à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, dans la revue papier et numérique de « L’actualité Nouvelle Aquitaine » publiée par l’espace Mendès France de Poitiers Lire la vidéo en cliquant ici
//