Après la décision du Tribunal Administratif de Poitiers, désavouant, le 22 décembre dernier, la rectrice de l’Académie de POITIERS, (voir les récentes infos sur Web86) Sylvie Contini, une des 4 enseignant.e.s du lycée de Melle est interrogée par François Jarraud sur « Le Café Pédagogique » de jeudi 7 janvier sous le titre : « Sylvie Contini, la prof d’anglais qui a fait reculer Blanquer » .

Extraits : « Je suis heureuse que justice soit faite », nous dit-elle. « Il est important pour tous les collègues de savoir que les abus de pouvoir ne restent pas impunis ».

Pour elle, la rectrice de Poitiers a voulu faire un exemple. « Ce qui m’a fait tenir c’est le collectif », explique S. Contini. « On est un petit lycée. On se serre les coudes. Sud éducation et l’intersyndicale ont été admirables ».

Aujourd’hui S. Contini se prépare à retrouver ses élèves. « En brassant les élèves la réforme rend plus difficile les liens entre eux et le masque n’arrange rien. Avec la réforme, on nous demande de faire des programmes intenables avec des séquences trop courtes. On n’a plus le temps de faire de la littérature et de la civilisation. On survole et c’est très frustrant. C’est une réforme maltraitante pour les élèves et les professeurs ».

Mais S. Contini entend continuer à préparer ses élèves au bac et à ses nouvelles épreuves. « Je garde confiance dans mon métier que j’ai choisi et que j’aime. Mais je veux l’exercer correctement et c’est pour cela que j’ai lutté contre cette réforme comme de si nombreux enseignants ».

L’affaire de Melle n’est pas close. Deux autres enseignants ont été sanctionnés à des peines moins lourdes. Un recours hiérarchique a été envoyé directement à J.M Blanquer. C’est l’occasion de montrer son estime pour les enseignants… »

Vous trouverez l’entretien complet sur le lien : http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/01/07012021Article637456016722006499.aspx?actId=ebwp0YMB8s1_OGEGSsDRkNUcvuQDVN7aFZ1E4yS5hsazRMcXqUKFtLiAoQdyzW5u&actCampaignType=CAMPAIGN_MAIL&actSource=506527

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

A Coussay les Bois, la riposte s'organise…

jeu Jan 7 , 2021
Message de la part des deux porte-parole du collectif, Dominique Brunet, et François Bigot : « A l’attention des membres du collectif contre le projet de ferme-usine des 1 200 taurillons de Coussay les Bois. Bonjour à vous, toutes et tous, qui nous soutenez, et avec qui nous partageons les mêmes […]
//