Exit la caserne des pompiers de Poitiers ouverte sur le site de Pont-Achard en 1963 et bienvenu à « La Caserne » actuel et futur lieu dédié à de multiples activités, un « Tiers-Lieu » lié à l’Economie Sociale et Solidaire (ESS) et à des activités culturelles (compagnie, bureaux, lieux de répétition,…).

De la place, il y en a et la journée « Portes Ouvertes » organisée samedi 20 novembre permettait de le vérifier. Près de 7 000 m2, propriétés de la ville qui auraient sûrement bien intéressés nombre de promoteurs avides d’espace et de la situation géographique, à proximité de la gare, au cœur de la ville. Dans une phase transitoire qui durera jusqu’à fin 2023, seule une partie de locaux sont accessibles aux associations et collectifs en recherche de locaux.

Un peu de patience donc pour occuper l’ensemble des espaces, du garage de plus de 500 m2 donnant sur le boulevard destinés aux camions des pompiers en passant par le gymnase, par la piscine (!) la tour de séchage (à l’arrière du bâtiment), la salle de bal (si, si !) et les logements sur 5 étages (plus de 2 000 m2) situés au dessus du garage. Un aperçu des locaux avec les photos ci-dessous.

D. Leblanc

Pour plus d’infos, on peut aller sur le site de la « Caserne » : https://lacasernepoitiers.fr/

Dans le hall d’entrée, accueil du public
L’ancien garage des véhicules : il y a de la place !
Dans les locaux techniques : un bar à visiter
De la place avec les logements au dessus du garage
Et le gymnase !

Ajoutons que « France Télécom » , pardon « Orange » déménage aussi et que des locaux contigus à ceux de « La Caserne » sont à vendre… Si vous avez un peu d’argent à dépenser…

Dom

Article suivant

[Photos-Vidéos] Violences sexistes et sexuelles : briser le silence

dim Nov 21 , 2021
De 130 à 150 personnes étaient réunies pour une « Marche contre les violences sexistes et sexuelles » à l’appel du collectif « Nous toutes » sur le marché des Couronneries ce dimanche matin 21 novembre. Au milieu des badauds s’interrogeant parfois sur le sens de cette manifestation, des témoignages sur des situations personnelles, […]
//