De 130 à 150 personnes étaient réunies pour une « Marche contre les violences sexistes et sexuelles » à l’appel du collectif « Nous toutes » sur le marché des Couronneries ce dimanche matin 21 novembre. Au milieu des badauds s’interrogeant parfois sur le sens de cette manifestation, des témoignages sur des situations personnelles, de la gravité, de l’attention et de la colère aussi parmi les manifestant.es. A remarquer la jeunesse de beaucoup de participant.es, des pancartes nombreuses, des chants et des prises de parole. La présence aussi d’élu.es de Poitiers dont la maire, Léonore Moncond’huy.

Avec ce mouvement et d’autres à venir (la prochaine « manif aux flambeaux » du 25 novembre) émerge une nouvelle génération engagée dans le combat contre les violences faites aux femmes.

Reste à traduire cet élan dans les faits : avec le gouvernement actuel, ses demi-mesures et ses tergiversations permanentes, c’est pas gagné.

Dom

Article suivant

La Vienne sort du nucléaire ! Le retour à la bougie est programmé au minimum jusqu'à la fin de l'année

dim Nov 21 , 2021
La visite décennale du réacteur n° 1 de la centrale de Civaux actuellement en cours dure 7 mois environ : c’est normal pour une énergie intermittente qui marche sans vent, jour et nuit. Mais, au cours de cette visite, des micro-fissures ont été détectées sur des soudures du circuit primaire. […]
//