L’Assemblée nationale doit voter aujourd’hui la ratification du CETA. Le vote était prévu initialement mercredi 17 juillet : il a été reporté au 23 juillet. (voir article précédent sur le même sujet) Il n’est pas trop tard pour interpeler les élus locaux, députés et sénateurs. Au 23 juillet, 372 000 personnes ont signé l’interpellation adressée aux élu.e.s.

Il faut continuer !

Sur le site : https://www.collectifstoptafta.org/ceta/article/urgence-ceta-demandez-a-vos-parlementaires-de-ne-pas-ratifier-le-ceta

Par ailleurs, retrouvez l’article de Maxime Combes (économiste et co-porte-parole d’Attac France) sur les contre-vérités du gouvernement et des élu.e.s de la majorité sur le CETA : https://blogs.mediapart.fr/maxime-combes/blog/230719/ceta-les-10-contre-verites-proferees-par-le-gouvernement-et-sa-majorite

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Arrosage des cultures en pleine chaleur : pas un problème ?

mar Juil 23 , 2019
La publication dans la presse locale (Nouvelle République et Centre Presse du 22 juillet) d’un article « L’irrigation dans l’après-midi : le problème c’est le vent » va relancer la polémique puisqu’il y est affirmé (dans la bouche d’un technicien agricole) que le problème essentiel, ce n’est pas l’évaporation due à l’arrosage […]
//