Grosse ambiance à Epannes (79) ce dimanche 11 octobre pour une magnifique manifes-action contre le projet de bassines prévues pour démarrer début 2021…

Du monde donc, déjà perceptible en arrivant : du mal à stationner les voitures dans un village peu habitué à voir autant de monde.

Alors, 3 000 personnes comme l’annonce France 3 national, 3 500 d’après les « Renseignements Généraux » présents sur place ? Beaucoup de monde, de diversité dans les âges, les pancartes, les drapeaux et fanions divers, de la musique, du théâtre de rue, le géant animé « L’homme debout » en pleine action.

Des personnalités politiques aussi : J. Bové, Y. Jadot, J. L. Mélenchon, P. Poutou avaient répondu présent, chacun avec sa personnalité et sa manière d’entrée sur ce sujet essentiel : la protection et la défense de l’eau comme bien commun inaliénable de l’humanité qui doit sortir de la marchandisation.

Et un soleil vivifiant pour donner l’envie de continuer à défendre cette cause…

Ça s’annonce bien…
Vraiment beaucoup de monde !
Beaucoup de diversité !
La France Insoumise, EEVV, le PCF, la Conf, Attac… et combien d’autres !
Et la CGT Deux-Sèvres, bien présente
Et la Confédération Paysanne…
Philippe Poutou, premier intervenant
suivi de Jean-Luc Mélenchon
et de José Bové
puis Yannick Jadot
Dernière prise de parole avec Dominique Mallet,
porte-parole de la Confédération Paysanne 79
Une drôle de machine…
… Un tiens vaut mieux que…
Un évènement, autant de monde !
La bassine ? Sur la tête !

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

"4 de Melle" : une mobilisation à la hauteur des enjeux

lun Oct 12 , 2020
Photos et vidéos Aujourd’hui lundi, l’accès au Rectorat de Poitiers était difficile… la foule qui se massait devant ses grilles en empêchant l’entrée. Plus de 800 personnes se sont mobilisées pour apporter leur soutien aux « 4 de Melle » comme on les appelle maintenant. Une répression anti-syndicale contre 4 enseignant.e.s du […]
//