La manifestation poitevine « Pour la justice sociale » du 19 janvier 2019 a rassemblé plus d’un millier de personnes. A l’initiative des Gilets jaunes, relayée par nos différentes organisations, l’objectif commun était de mettre sur la place publique nos revendications pour le partage des richesses et le rejet de la politique de Macron. Ce fût une réussite.

Mais loin de répondre aux revendications légitimes de justice sociale, le pouvoir a choisi de répondre par un déploiement policier phénoménal. Du jamais vu à Poitiers : fouilles, palpations, contrôles, confiscation de matériel militant (mégaphone, autocollants) ou même de bouteilles d’eau à l’entrée du lieu de rassemblement place de la mairie. Puis encerclement policier tout le long du parcours, avec des policiers de la BAC faisant des provocations. Plus loin, blocage du cortège par un barrage policier puis gazage des manifestants. Enfin, violences en fin de manifestation et 15 arrestations et plusieurs gardes à vues.

Les événements du 19 janvier marquent un nouveau tournant dans l’atteinte à la liberté de manifester.

Nous, organisations du mouvement social, du mouvement ouvrier, du mouvement écologique, rappelons que manifester est un droit. Ce droit, comme le droit de grève, est pour beaucoup de personnes le meilleur moyen de faire entendre ses revendications, ses colères, mais aussi son existence sociale et collective. Il est urgent de se battre ensemble pour le maintenir et de soutenir les manifestant-es victimes de la répression.

Nous appelons l’ensemble des citoyen/ne/s, des militant/es concernés par les droits démocratiques et sociaux à rejoindre la rue lors des mobilisations pour le progrès social et écologique. C’est par le nombre que nous saurons imposer ce droit comme inviolable.

Organisations signataires : Ensemble !86, Parti de Gauche 86, les GA Avanti Popolo et Maillochon de la France Insoumise, Nouveau Parti Anticapitaliste 86, Parti Communiste Français 86, Génération.s 86, Europe Ecologie Les Verts 86, Mouvement des Jeunes Communistes de France 86, Solidaires 86

Poitiers, le 23/01/19

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Le parisianisme d'A. Claeys se paye 1,4 millions d'euros

mer Jan 23 , 2019
Communiqué d’Osons Poitiers : La culture à Poitiers ne doit pas être décidée à Paris, ni être téléguidée de Paris. La conférence de presse d’Alain Claeys à Paris sur l’évènement « Traversées » illustre bien ce travers que les élu·e·s Osons dénoncent au fil des délibérations. L’histoire du Palais des Comtes et […]
//