Du tritium dans l’eau potable de Châtellerault !

Communiqué de presse de l’association Terre de Liens

« L’eau potable ne contient pas seulement des nitrates et des pesticides, mais également des radionucléides ! En effet, Châtellerault capte son eau dans la Vienne, à 40km en aval de la centrale de Civaux et on y détecte en particulier du tritium, isotope de l’hydrogène !

Le tritium a 2 particularités :

-il se combine comme l’hydrogène.avec les autres atomes, et forme de l’eau tritiée. Si on boit de l’eau tritiée, notre corps étant composé de plus de 75 % d’eau, il peut se faire héberger partout dans notre organisme…

-le tritium peut également entrer dans la constitution d’ autres molécules et se présenter sous forme de Tritium Organiquement Lié (TOL). Il peut ainsi se retrouver dans nos tissus jusque dans notre ADN !

L’ Institut de Radioprotection de la Sûreté Nucléaire a noté lors d’expériences en laboratoire des effets biologiques, qu’elles que soient la durée, les modalités d’exposition ou la dose reçue !

Les citoyens châtelleraudais savent-ils que leur eau potable, pour laquelle ils paient la production, l’assainissement et la distribution peut avoir des incidences sur leur santé ? »

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.