Action initialement prévue le 27 juin et reportée au 1er juillet pour cause de canicule et de changement de date du brevet

« Alors que les collègues sont en lutte dans de nombreux établissements de la Vienne contre les réformes Blanquer, que la période des examens les accaparent, les mauvais coups redoublent d’intensité au parlement.
C’est par l’intermédiaire de la loi de « transformation » de la Fonction Publique (qui a fait l’unanimité des 9 organisations syndicales contre elle), que le sénateur Max Brisson (@max_brisson ou m.brisson@senat.fr) a fait adopter son amendement « sollicitant l’avis des chefs d’établissement lors des mouvements d’affectation des professeurs » jeudi dernier. A l’heure où nous écrivons, il propose un autre amendement sur l’annualisation du temps de travail des enseignants.

On voit donc que l’échec de Macron « faiseur de roi » au parlement européen ne freine pas ce qui nous semblait déjà être le projet d’une nouvelle politique du « fait du prince » dans la Fonction Publique.

Il faudra donc être adoubé pour être nommé si cet amendement passe dans la loi.

Une vision servile du statut de fonctionnaire que députés et sénateurs, aux ordres, peuvent décliner très rapidement.

L’intersyndicale appelle à la poursuite des actions

Le lundi 1er juillet 27 juin
Grève et rassemblement
10h place Leclerc à Poitiers »

Source : SNES-FSU Poitiers

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Mouvement des enseignant-es dans la Vienne contre Blanquer

mar Juin 25 , 2019
Communiqué de presse Les enseignant-es de la Vienne mobilisé-es contre les réformes Blanquer, réuni-es en Assemblée Générale le 24 juin, se félicitent de la décision majoritaire prise aujourd’hui par les professeur-es de SES de l’académie de Poitiers de s’inscrire dans le mouvement national de rétention des notes à compter du […]
//