La CGT organise une journée d’action ce vendredi 14 à 10 h 30 avec un départ du stade Rebeilleau. Les lycéens grévistes ont rendez-vous au lycée Camille Guérin et la CGT envisage de faire un cortège avec eux jusqu’à l’hôpital Laborit avec un repas partagé sur place. La CGT espère une convergence avec les Gilets Jaunes de Mignaloux (au rond-point sur la  N 147) avec leur présence pendant ce repas. Le SNESUP/FSU (syndicat des enseignants de l’université) a par ailleurs également déposé un préavis pour vendredi pour se battre contre l’augmentation des frais d’inscription pour les étudiants étrangers, la réforme de la formation des enseignants.

Du côté de la FSU, (Fédération Syndicale Unitaire) un extrait du communiqué du 11 décembre :

« Pour la FSU, les annonces faites hier soir par le président de la République ne répondent pas aux enjeux qu’elle porte notamment pour réduire les inégalités sociales et territoriales et pour conforter le modèle social de la France.

C’est pourquoi, la FSU invite à développer et à participer à toutes les initiatives qui s’organisent de manière unitaire large dans le cadre de la journée d’action du 14 décembre (Grève, rassemblements, manifestations, AG avec les personnels…).

La FSU considère qu’il est de sa responsabilité de proposer aux fédérations de fonctionnaires d’appeler à une journée d’action nationale pour permettre à la Fonction publique d’assurer des services publics de qualité sur l’ensemble du territoire et pour davantage de reconnaissance des agent-es qui en assurent le fonctionnement au quotidien. »

La FSU a déposé un préavis qui court depuis lundi 10 décembre pour permettre à chacun de s’impliquer dans toute action qu’il juge utile.

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Transports gratuits à Poitiers : pour le moment, ça fait causer !

mer Déc 12 , 2018
A la suite du conseil communautaire de Grand Poitiers de vendredi 7 décembre, la presse locale (Nouvelle République du 10 décembre notamment) s’est fait l’écho de la motion proposée par le groupe d’opposition de gauche « Osons Poitiers » pour la réalisation d’une étude sur la faisabilité de la gratuité des bus […]
//