Parfois j’entends cette phrase « La NUPES c’est bien bien mais je ne veux pas voter pour EELV/PS/LFI/Monsieur Machin/Madame Trucmuche ».

Tentative d’éclaircissement.

La Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale (NUPES), cette unité rapide de partis de gauche, avant d’être un accord électoral a d’abord été un accord autour d’un programme précis (surtout autour de « l’avenir en commun » mais pas que).

Et d’une stratégie !

Celle d’offrir un troisième tour aux Présidentielles pour briguer un nombre suffisant de député-es et imposer ainsi un gouvernement de gauche NUPES et donc une politique qui tourne le dos à celle de Macron.

Après il y a eu la tambouille électorale nécessaire : toi (parti) tu auras cette circonscription, moi (autre parti) j’aurai celle-là, etc. Et chaque organisation a choisi en son sein sa/son candidat-e.

Bien sûr il y a des logiques de partis qui sont différentes car – et c’est sain – leur vision du monde ne se recoupe pas sur tout, loin s’en faut. Mais, et c’est très clair, tous les partis de la NUPES mais aussi tou-tes les candidat-es NUPES aux élections se sont engagé-es à respecter l’accord et tout le monde a intérêt à ce que cela soit respecté. Pourquoi ?

Un accord respecté

Parce que c’est a priori la seule possibilité ÉLECTORALE pendant les années à venir pour que les gauches (et chaque gauche) arrivent au pouvoir.

Mais le plus important c’est notre intérêt à chacun-e à ce qu’il y ait une majorité NUPES à l’assemblée. Il y a bien sûr l’augmentation du SMIC, la retraite, le blocage des prix, le nucléaire, la règle verte, etc.

Mais il y a aussi le fait de réhabiliter l’action politique. Le mot « réforme » redeviendra synonyme d’amélioration réelle de la vie de la majorité, ce qui n’est plus le cas depuis le mitan des années 80. Cela crédibilisera par le concret qu’un autre monde est possible et que ça vaut le coup de se battre pour lui dans la rue et dans les urnes.

Résister c’est bien mais mettre en œuvre une alternative c’est encore bien mieux.

Et finalement, quelque soit le résultat (pourvu qu’on ne se retape pas Macron !) , le fait qu’il existe une alternative possible et crédible à grande échelle, va faire du bien à tous les mouvements sociaux. Pourquoi ?

De nouveau le mouvement social

Jusqu’à présent, quelque soit l’ampleur des mouvements (par exemple sur les retraites, la loi El Komri etc) nous buttions sur le fait que le pouvoir en place se moquait de cette mobilisation puisque l’opposition (de droite ou de « gauche ») c’est à dire la seule alternative de gouvernement, était d’accord avec la « réforme ». Il n’y avait rien à mettre à la place du gouvernement libéral (de droite ou de « gauche ») qui soit différent.

Aujourd’hui, ce n’est plus le cas et les macronistes doivent avaler leur morgue. D’où leur agressivité et celle de leurs médias.

Alors, ma/mon camarade, quelque soit tes dégoûts et/ou préventions, rancœurs… contre EELV/PS/LFI/Monsieur Machin/Madame Trucmuche, je t’invite à voter pour ton intérêt personnel et l’intérêt collectif mais aussi pour rendre possible la victoire des mouvements sociaux progressistes.

Bref, avec déplaisance ou avec enthousiasme, je t’invite modestement à voter NUPES pour qu’on fasse tou-tes ensemble – enfin ! – de grandes choses.

P. Canaud

P. Canaud

Article suivant

[audio] interview de D. Puaud sur "ces terroristes qui viennent de nulle part"

lun Mai 16 , 2022
Interview du poitevin David Puaud auteur du livre « Les surgissants, ces terroristes qui viennent de nulle part » Des bonnes feuilles du livre ici L’interview sur son ouvrage précédent pour web86.info :
//