Face aux méga-bassines et aux intimidations de la préfecture et de la FNSEA : Maintien de la mobilisation nationale le 06 novembre à 12 h à Mauzé-sur-le-Mignon

Le 5 novembre 2021, à l’appel de Bassines Non Merci !, de la Confédération paysanne et des Soulèvements de la Terre.

Samedi 6 novembre, le mouvement croissant contre les méga-bassines et l’accaparement de l’eau par l’agro-industrie se retrouvera bien à nouveau à Mauzé-sur-le-Mignon pour stopper le premier chantier avant qu’il ne soit trop tard.

Cette mobilisation prévue de longue date se heurte aujourd’hui à une interdiction prononcée par la préfecture des Deux-Sèvres de manifester à pied ou avec des engins agricoles sur un périmètre conséquent et d’ainsi pouvoir faire constater au public les dégâts causés par ces chantiers ou l’état d’assèchement des cours d’eau.

Nous avons également appris que la FNSEA, les JA et la Coordination rurale appelaient à une contre-manifestation pour promouvoir leur modèle de production destructeur et empêcher notre manifestation de se tenir, et ce à moins d’une semaine de l’événement.

Face à l’interdiction générale, la FNSEA aura pourtant le droit de se rendre sur le site de la bassine sur simple présentation d’un tract, alors que nous sommes interdits de l’approcher ! Cet énième traitement de faveur montre bien la collusion entre les pro-bassines et les pouvoirs publics que nous dénonçons depuis le début du projet.

Quant à nous nous maintenons notre appel à mobilisation large à 12 h à Mauzé-sur-Le-Mignon. Ce point de rassemblement n’est quant à lui pas interdit. Des discussions sont en cours pour trouver la forme adéquate et les meilleures manières de manifester au vu des circonstances. Bassines Non Merci a également déposé un référé-liberté contre l’interdiction de manifester. Nous ne nous laisserons pas arrêter par les coups de pression des pro-bassines et du gouvernement !

Il n’est pas question que les mouvements écologistes et paysans soient paralysés par le gouvernement français en faveur de l’agro-industrie en pleine COP 26.

Car ils n’en sont pas à leur coup d’essai : les dernières semaines notamment ont été marquées par de graves tentatives d’intimidation de la part de la police. Les 27 et 28 octobre, 5 paysans et militants de « Bassines Non Merci » ont été perquisitionnés, emmenés menottés ou placés en garde à vue en lien avec leur présence lors de l’envahissement du chantier et à la neutralisation d’un tractopelle. Tous ont été relâchés à l’issue des auditions et gardes-à-vue, mais pourraient être l’objet de diverses poursuites.

Cette mauvaise opération d’intimidation à 10 jours de la mobilisation montre la fébrilité de l’Etat dans cette affaire et son parti-pris de réprimer les défenseurs du vivant et de la paysannerie plutôt que de stopper des chantiers écocides illégaux qu’il subventionne à 70%.

Rien de tout cela ne stoppera notre détermination à stopper ces projets de méga-bassines et à nous battre pour un partage juste de la ressource en eau. Paysan.nes protecteurs de leurs terres, amoureux de la faune et de la flore, habitant.es de territoires qui s’assèchent, nous serons des centaines samedi à leur faire valoir que l’eau est un commun et que les sols ne doivent plus être empoisonnés. 

NO BASSARAN !

PROGRAMME

12 h : Rendez-vous Place du Champ de foire, à Mauzé-sur-le-Mignon, à partir de 12 h, autour d’un grand banquet paysan et citoyen.

13 h : Conférence de presse

Rendez-vous devant le kiosque de la place du Champ de foire

14 h : Début de la manifestation ponctuée de temps forts

18 h : Soirée « Rock against the Bassines »  

Pendant la manif et en soirée, un ensemble de groupes nous feront le plaisir de jouer en remorque, tracteur et mouvement l’après-midi ou sous chapiteau le soir !

Au programme entre autre, 3 fanfares, Armandino Balconi l’homme orchestre et son juke box intérieur, le rock enflammé de Portron Porton Lopez, le rap incisif D’HPS et Skalpel, les pirates de Cantos Corvi, l’accordéon de Dominique Bourdin, les punks d’Orchids, et des mixs remuants, …

Infos pratiques – covoiturage – gare – camping :

Dom

Article suivant

Lettre ouverte au député Houlié de la 2ème circonscription de la Vienne

sam Nov 6 , 2021
Monsieur le député, De retour au royaume de France, après un long voyage en Polynésie « française » (notamment sur les traces de Macron aux Iles Marquises), je constate que tout va pour le mieux dans notre beau pays si l’on en juge par le bilan de votre mandat de député. Après une […]
//