Au début du mois se tenait à l’Isle Jourdain un échange public initié par la communauté de communes Vienne-Gartempe sur le thème « l’eau ressource précieuse  » dans le cadre du PCAET (1). Sont donc intervenus bien entendu la Com-Com, Eaux de Vienne (ex-SIVEER), le sous-préfet, la DDT (Direction Départementale des Territoires)… et ARDAN, association de protection de l’environnement du Sud Vienne.

Sur la présence des pesticides et autres nitrates dans de nombreuses zones de captage, (une vingtaine de villages concernés) beaucoup attendaient un véritable débat. Il n’en fut rien… Sur l’air du « nous on fait tout » Eaux de Vienne pouvait continuer de brandir en axiome « eau polluée mais eau potable « 

L’association ARDAN, avec l’intervention de deux de ses membres (l’un pharmacien, l’autre ancien président d’un syndicat d’eau), a déroulé tranquillement ses analyses, ses propositions (voir articles précédant sur ce site) :

  • faillite des autorités sanitaires pour traiter les divers métabolites (dégradation des pesticides) avec beaucoup d’autocensure de l’administration (3),
  • usine permanente de traitement coûteuse accréditant encore un peu plus la durabilité des pollutions (d’autres alternatives immédiates existent),
  • réglementation plus contraignante pour l’utilisation de pesticides, engrais par les propriétaires de terrains sur les zones de captage avec simultanément aide aux cultures plus vertueuses.

Clou de la soirée consacrée à « l’eau ressource précieuse », le directeur de la DDT a affirmé que les bassines en Vendée avait permis un rechargement des nappes.

Au moment des mobilisations à venir dans les Deux Sèvres, c’est une véritable provocation d’un haut fonctionnaire confondant volontairement retenues collinaires (ruissellement, pluie) et bassines prévues dans la Vienne (2/3 pompé dans les nappes).

Silence étourdissant des élus qui constituaient la grande partie de l’assemblée, absence de l’ARS, discours convenus,… amèneront sans doute ARDAN à revoir ses moyens d’action face au blablabla.

Didier Mehl

1 .PCAET : Plan Climat Air Énergie Territorial que doit adopter chaque communauté de communes (ARDAN en août 21 a fait connaître ses propositions) .

2. Pour plusieurs années, les services de l’État sont pénards après les changements de nouveaux taux admissibles par l’ANSES le 30 septembre (quand la température du thermomètre est trop élevée, on peut toujours péter le thermomètre).

3. Le Monde du 23 septembre.

Rédaction

Article suivant

Projet de contournement de Mignaloux- Beauvoir

mar Oct 25 , 2022
Le rassemblement concernant l’affaire citée en objet, le jeudi 20 octobre dernier, devant la mairie, m’a inspiré quelques réflexions que je me permets de résumer de la façon suivante : 1- Cette « manifestation » peut paraître réussie si l’on en juge par le nombre de participant-es et par l’objectif de la mobilisation […]
//