MM. les parlementaires de La Vienne,

Un « nouveau » parti de droite est né au royaume de France, ils l’ont appelé « Renaissance ».

« Lrem » aura vécu peu de temps, elle nous a quitté par une belle journée de septembre,

mais un « nouveau parti », tout aussi de droite rétrograde et réactionnaire vient de le remplacer…

Le 17 septembre dernier, le parti a été constitué par la fusion de « lrem,agir, et territoires de progrès »…

mais 3 autres petits partis plus ou moins fantoches sont restés en dehors,

il s’agit d' »horizons », du « modem » et d' »en commun » (groupe pseudo-écolo de Pompili) ; quel dommage…!

Le secrétaire général en est St Séjourné, ancien socialo de la « bande de la fac de droite de Poitiers »,

épaulé par pas moins de 12 secrétaires généraux délégués, grandes figures de la macronie,

d’Aurore Bergé à de Montchalin, en passant par Darmanin, Dussopt, Lemaire, j’en passe et des pires…

Changer le nom du parti présidentiel (lrem) , au milieu du gué, pour l’appeler « renaissance »

était sans doute une bonne astuce pour faire oublier que Macron n’avait rien fait de significatif pendant son premier quinquennat

et que tout allait changer pendant son second…

Désormais, pendant les 4 années et demi qui lui restent, il va pouvoir composer avec la vieille droite moisie et l’extrême droite

en vue d’obtenir un semblant de majorité absolue ; il est vrai qu’il est très « tendance » de se droitiser de plus en plus, en France comme en Europe…!!!

Ce serait très drôle si ce n’était navrant…

Pendant ce temps là,les classes populaires qui triment et qui trinquent vont continuer à s’appauvrir

au profit de la bourgeoisie et de la classe dirigeante qui ne cesseront de se gaver et de détruire la planète…

A part cela tout va bien au royaume de France ; 

Continuez comme cela, dans 5 ans vous pourrez appeler votre parti « Moyen âge »…!!!

Bon courage

à très bientôt ;

bien cordialement.

Jean-Pierre BUJEAU

JPB

Article suivant

[photos] Le 29 septembre à Châtellerault

jeu Sep 29 , 2022
500 manifestant-es pour cette journée de grève interprofessionnelle. Photos : D. B.
//