Mineurs isolés étrangers : ne bottons pas en touche !

Nous disons qu’il faut, certes, exiger de l’état les moyens d’une politique digne, de l’ASE un fonctionnement irréprochable qui permette de faire face à la situation, mais nous refusons de renoncer à notre devoir d’humanité en laissant ceux qui ne sont pas pris en charge en danger, sans toit ni protection. Nous qui célébrons du passé les solidarités magnifiques qui ont traversé des périodes comme celle de l’occupation, allons-nous renoncer aux solidarités nécessaires d’aujourd’hui ?

À lire en entier et à signer ici

À l’initiative d’Osons Poitiers et co-signé par Min De Rien

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.