Mobilisation contre les parking payants au CHU de Poitiers

Vendredi 20 octobre  environ 150 personnes se sont rassemblées sur le parvis du CHU de Poitiers contre le stationnement payant sur les parkings de l’hôpital.

De nombreuses tendances, de la droite à la gauche étaient représentées ; des LR au NPA, en passant par la REM, EELV, Ensemble, le PCF, le MJC mais pas le PS, pourtant favorable à cette gratuité.

On notait également la présence de la CGT (voir son tract ICI), FO et la CNI… La CGT du CHU de Poitiers a lancé une pétition pour la gratuité des parking qui recueille aujourd’hui plus de 8200 signatures. Elle peut être consultée et signée ICI

Les 4 élu-es « Osons Poitiers » de l’opposition de gauche étaient évidemment présent-es. Certain-es de l’opposition de droite étaient également là, ce qui ne lasse pas d’étonner car ils et elles protestent contre la mise en pratique d’une politique qu’elles/ils revendiquent dans leurs discours.

L’appel disait :

« Pour la gratuité des parkings du CHU de Poitiers

La direction du CHU de Poitiers veut instituer le stationnement payant sur ses parkings. Que vous veniez pour consulter, être hospitalisé-e, accompagner ou rendre visite à quelqu’un, que vous veniez de loin ou pas, le paiement des parkings implique un coût supplémentaire pour l’accès aux soins et au service public de santé. Et plus vous restez longtemps, plus vous payez. Cela n’est pas acceptable.

Pourtant d’autres solutions existent pour désengorger ces parkings : amélioration des transports collectifs (fréquences, horaires, coût) et du transport doux depuis les parcobus, le centre-ville ou depuis les autres parkings de la ville en direction du CHU ; une application téléphonique pour le covoiturage court permettrait de réduire le nombre de véhicules, etc.

Déjà une pétition a réuni plus de 6800 signatures pour la gratuité des parkings du CHU.

Nous invitons la population à un rassemblement sur le parking devant l’entrée principale du CHU vendredi 20 octobre à 12h30 afin de demander le maintien de la gratuité du parking.

Action citoyenne soutenue, entre autre,par :
* Les élus « Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne »
* La République En Marche 86
* Des Républicains et indépendants »

Il faut savoir que le CHU de Poitiers est un des rares centres hospitaliers en France à … faire des bénéfices. Tant la direction du CHU que l’ARS ont bien compris la politique menée depuis des années qui consiste à marchandiser les Services publics, les faire fonctionner comme une entreprise privée qui doit dégager des bénéfices. Cela entraîne des conditions de travail inacceptables pour les salarié-es du CHU et une dégradation des soins pour les patient-es. Mais cela offre l’avantage  que l’argent économisé là peut aller dans les poches des catégories sociales les plus privilégiées : une sorte de politique à la Robin des bois mais à l’envers.

Face à cette mobilisations la direction du CHU  a reculé, le nombre des utilisateurs et utilisatrices payantes s’est réduit.

Il y aura gratuité du parking pour :

  • tout public, la première heure, du lundi au vendredi et toute la journée les week-ends et jours fériés
  •  Les patients qui viennent en consultation, en hospitalisation ou pour une radio ou une dialyse…
  • Les personnes en situation de handicap
  • Les parents d’un enfant hospitalisé
  • Les proches d’un patient hospitalisé en réanimation
  • L’accompagnement d’une maman en maternité
  • Les ambulanciers, les taxis, les deux roues

En semaine, après la première heure gratuite pour tou-tes, les tarifs appliqués seront ceux de Grand Poitiers entre 8 heures et 19 heures :

  • 40 centimes le quart d’heure durant les deux premières heures soit 1,6 euros si vous restez deux heures, 3,2 euros si vous restez 3 heures,
  • puis 20 centimes le quart d’heure pour les deux heures suivantes soit 3,2+1,6= 4,8 euros si vous restez 5 heures et 10 centimes le quart d’heure d’après soit 5,2 euros pour 6 heures, etc.

Il faudra calculer son temps quand on visitera un proche, prévoir un budget conséquent quand on rendra visite à une personne en fin de vie, en maladie longue ou hospitalisée quelques jours

La situation n’est pas acceptable pour deux raisons :

  • Comme le dit le communiqué de presse, il n’est pas acceptable d’appliquer « un coût supplémentaire pour l’accès aux soins et au service public de santé ». Nous sommes en période de baisse globale des revenus de la population et cette augmentation des frais s’ajoute à une très longue liste de coûts qui augmentent.
  • La question des déplacements n’est pas pris en compte alors que le communiqué fournissait des pistes pour le CHU mais aussi pour la fac de médecine et les facs alentours : « amélioration des transports collectifs (fréquences, horaires, coût) et du transport doux depuis les parcobus, le centre-ville ou depuis les autres parkings de la ville en direction du CHU ; une application téléphonique pour le covoiturage court permettrait de réduire le nombre de véhicules, etc. »

Espérons que cette histoire n’en restera pas là.

Pascal Canaud

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Expressions Politiques – Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne
  2. Parkings payants au CHU – Communiqué du groupe Osons Poitiers – Osons Poitiers, écologique, sociale, solidaire et citoyenne
  3. Le député Turquois et la magie du Verbe – Pour une info rouge et verte dans la Vienne

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.