L’équation pour obtenir un référendum contre la privatisation d’Aéroports de Paris est très simple :

  • il faut obtenir 4,717 396 millions de signatures au niveau national
  • au 21 juillet, 3 344 personnes ont signé dans la Vienne, soit 1,11 % du corps électoral départemental
  • il y a 300 162 électrices et électeurs inscrit.e.s dans le département
  • actuellement, le « déficit » national cumulé mesuré au nombre de signatures qui doivent être récoltées quotidiennement est de 126 695
  • le nombre de signatures enregistrées au 21 juillet est de 544 768
  • la date limite pour réunir les 4,717… millions de signatures est le 12 mars 2020…

En résumé, il reste du temps, nous avons du temps MAIS sans une mobilisation quotidienne, partout et un relai régulier auprès de la population, ce sera difficile ! La période d’été était attendue comme un moment « creux » de la mobilisation : cela se confirme d’où la nécessité d’être présent pendant cette période. Prochains rendez-vous :

  • Festival de musique « Au fil du son » à Civray du 25 au 27 juillet : une table de signatures est prévue localement
  • samedi 27 juillet sur le marché place Notre-Dame, de 10 h 30 à 12 h 30 : il y a actuellement 4 personnes pour tenir un stand, n’hésitez pas à vous joindre à elles ! Plus il y a de monde, mieux c’est relayé !

Page FB : https://www.facebook.com/referendumADP86/?modal=admin_todo_tour

Contact : contact.adp86@laposte.net

Pour signer directement en ligne : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Dom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

Vote sur le CETA : aujourd'hui, on arrête tout ?

mar Juil 23 , 2019
L’Assemblée nationale doit voter aujourd’hui la ratification du CETA. Le vote était prévu initialement mercredi 17 juillet : il a été reporté au 23 juillet. (voir article précédent sur le même sujet) Il n’est pas trop tard pour interpeler les élus locaux, députés et sénateurs. Au 23 juillet, 372 000 […]
//