… dixit « Le Canard Enchaîné » du 3 novembre qui dresse un portrait affuté de l’activiste député de la Vienne, sous la plume d’Anne-Sophie Mercier dans sa rubrique « Prise de bec » .

Si Sacha Houlié est catalogué « représentant de l’aile gauche de La République en Marche » après avoir été un groupie de Strauss-Kahn (dont on ne retracera pas ici l’itinéraire « politico-judiciaire »), ça donne une bonne idée de la réalité politique de LRM partagée entre la droite, la droite et… la droite. Une bonne blague quand même que de faire croire que l’on est de « sensibilité de gauche » . Le « en même temps » pour S. Houlié, c’est à l’image de son président favori : l’écran de fumée, les points d’exclamation, les demi-vérités et les vraies manips. Un sens aigu de la « Com », un sens inné de la formule toute faite. Un rappel fort utile de son rôle dans la création des « Jeunes avec Macron » (les JAM) qui sont une création, pour ne pas dire une créature de quelques opportunistes (c’est bien comme cela qu’il faut les appeler) qui ont lancé ce mouvement en faveur de la candidature de Macron en 2015. Et Anne-Sophie Mercier de rappeler que les « JAM » n’avaient rien de spontané mais n’étaient qu’un pure « objet de com » . Avec le succès que l’on sait.

C’est qu’il s’agite beaucoup notre député, dans les petits papiers du président. Avec sa « cellule riposte » , les futur.es candidat.es à la présidentielle n’ont qu’à bien se tenir !

Quelque chose que l’on retrouve dans le 4 pages (grand format) qui a récemment inondé les boîtes à lettres de la 2ème circonscription de la Vienne dont M. Houlié est député jusqu’aux prochaines élections législatives en 2022. Un exercice d’auto-congratulation après 4 ans de mandat où les actions du gouvernement et les siennes au passage, sont for-mi-da-bles ! Oubliées la crise du Covid, l’extrême fatigue et les démissions des soignant.es harassé.es par une charge de travail s’ajoutant au délabrement de l’hôpital public et vive le « Ségur de la santé » qui a rempli les poches des personnels. Oublié le chômage de masse et les inégalités qui galopent plus vite que les paroles du député. Et « le député des oubliés du Ségur » (comme il se qualifie lui-même) enchaîne les lâchés de milliards : 19 pour les patients et 8 pour les soignants, + 50 % pour l’augmentation des pistes cyclables, + 33 % pour le budget de la justice en 4 ans (his-to-ri-que !) et + 20 % de médecins en plus à compter de 2027. Des sources pour tout ce déballage ? Que nenni : il faudra le croire sur parole, ce que nous ne ferons pas.

N’en jetez plus : mais comment n’est-il pas devenu ministre alors que ses anciens camarades « strauss-Kahniens » font de belles carrières ?

Après son échec au premier tour des départementales du 20 juin dernier, (avec 1323 voix contre 1332 pour le duo de gauche de « La Vienne en Transition » ainsi qualifié pour le second tour) Sacha Houlié devra faire plus que « de la Com » pour faire un second mandat, après avoir été élu en 2017 avec 25 % des inscrits et près de 15 % des électrices et électeurs qui avaient voté blanc et nul au second tour. Si on « oublie » de voter pour lui, il lui restera les salles d’audience pour présenter ses plaidoiries et ainsi exercer son métier initial, avocat.

Voilà, vous avez jusqu’au 9 novembre pour vous procurer le « Canard Enchaîné » dans tous les bons points de presse et vous délecter de cet article intitulé « La Vienne que pourra » !

Dom

Article suivant

Migné Auxances, prix de la France moche par "Paysages de France"

ven Nov 5 , 2021
« Cette année encore, le choix a été difficile pour Paysages de France afin de départager les photos envoyées par ses adhérents.   Mais quatre communes ont su se distinguer, chacune dans sa catégorie. Nous pouvons donc sans plus attendre dévoiler le palmarès des Prix de la France moche 2021. Gageons que […]
//