Nous avons déjà évoqué dans nos colonnes, le 31 août dernier, ICI , ce projet d’habitat partagé à Poitiers. Cette fois-ci, nous avons voulu aller plus loin en rencontrant les personnes à l’origine du projet, à savoir Léna et Daniel


Léna vit à Poitiers dans le quartier de Montbernage, elle est jeune, en couple, a deux jeunes enfants et elle est spécialiste des modes d’éducation tandis que Daniel est plus âgé, il vit à Saint-Georges lès Baillargaux en couple et il est consultant.


Nous leur avons posé quelques questions et voici leurs réponses.

Pourquoi l’envie de créer un habitat partagé ?

Léna : Pour moi, il est très important de ne pas vivre dans un entre-soi mais qu’il faut réussir à être ouvert à une mixité sociale, culturelle et intergénérationnelle.  A mes yeux, un habitat partagé peut favoriser cette réussite

Daniel : Toute ma vie a été animée par le collectif et je ne peux envisager une fin de vie dans un habitat individuel, isolé des autres comme c’est bien trop souvent le cas. Pour moi participer à un projet collectif axé sur l’habitat est une solution.

Quels sont, pour vous, les principes fondamentaux pour un habitat partagé ?

Léna : Créer un cadre de vie solidaire, respectueux et bienveillant, favorisant la mixité sociale et intergénérationnelle, l’entraide, les échanges, le partage, la convivialité et l’ouverture d’esprit. Ses habitants veilleront à l’épanouissement, à l’indépendance et à l’intimité de chacun. Ce lieu tendra vers une autonomie énergétique et un moindre impact sur le vivant

Daniel : Créer une propriété collective afin de ne plus être dépendant de loyers exorbitants mais aussi de pouvoir partager des savoirs, compétences tout en créant un lien social, notamment avec des espaces partagés tout en ayant chacun un logement personnel et intime. Les membres de la propriété collective devront être impliqué-es directement dans ma gestion de la structure.

Pourquoi une coopérative ?

Daniel : La définition de Habicoop semble bien convenir pour une première réponse à cette question : « Une société coopérative d’habitants regroupe des personnes qui veulent gérer et améliorer, ensemble, les logements qu’ils occupent dans un même immeuble ou sur un même terrain. Les valeurs fondamentales sont la propriété collective, la sortie du système spéculatif et la démocratie. »

Comment imaginez-vous cet habitat partagé ?

Léna : Il est primordial que chacun puisse avoir son intimité familiale préservée par des logements pensés à cette fin. Et en parallèle d’avoir des lieux communs, de partage  (par exemple : laverie, jardin potager, salle conviviale…). « Le plus souvent, une partie du bâtiment abrite une buanderie, une chambre d’amis commune, une salle de jeux pour les enfants ou un foyer ouvert aux associations de quartier » (Hicéo, LR). L’idée d’une chambre d’amis, voire d’un studio solidaire est grandement intéressante : pour accueillir ponctuellement des personnes dans le besoin (par exemple pour dépanner des associations comme Min’de rien…)

Quelle est votre étape suivante ?

Léna : En se lançant dans ce projet commun, il est important que l’on se pose en premier lieu certaines questions afin de voir si les personnes intéressées ont la même optique, ce qui servira de base à l’élaboration du projet. C’est pourquoi nous avons rédigé une première fiche avec l’ambition de poser des questions fondamentales de départ pour un tel projet et essayer d’y répondre afin justement de voir si nos violons peuvent s’accorder sur les mêmes notes. Il est à remarquer que les idées qui y sont développées ne sont que des prémices à des échanges et discussions, afin d’approfondir notre quête d’un habitat partagé coopératif.

Daniel : Aujourd’hui, nous avons lancé un Appel à manifestation d’intérêt pour que les personnes partantes pour un tel projet se signalent à nous avec l’objectif d’une première rencontre qui sera suivie de nombreuses autres, sans aucun doute.


Nous remercions Léna et Daniel d’avoir répondu à nos questions et nous sommes persuadés que nous retrouverons ce projet dans les colonnes de WEB86.INFO.

Pour leur laisser vos coordonnées afin qu’il et elle vous invite à leur première réunion, cliquez sur le bouton ci-dessous.


Daniel Lodenet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Article suivant

LREM : ça sent le sapin…

mar Sep 22 , 2020
« Le malaise est profond » Le journal « Le Monde » de mardi 22 septembre s’interroge sur l’avenir du parti présidentiel qui part en petits bouts et de tous les côtés. A l’Assemblée Nationale, au sein même du parti avec la démission ces derniers jours de Pierre Person, annoncé comme « Numéro deux », c’est […]
//