Eh bien oui. À Poitiers (au TAP) comme à Châtellerault (aux 400 coups) précipitez-vous pour voir le film « La fracture » de Catherine Corsini. Un film qui navigue entre Ken Loach et Charlot, à 1000 lieues du mantra sur le Zémouristan. On y croise des histoires de gens qui vivent et qui aiment, des citoyen-nes qui s’engueulent et se rencontrent, l’hôpital public, les gilets jaunes, la répression de la part du libéralisme politique. Un film foisonnant sur le pays tel qu’il est fracturé et pas tel qu’on nous le serine.

À ne manquer sous aucun prétexte !

Rédaction

Article suivant

Le gouvernement israélien s’acharne sur Salah Hamouri : la France doit agir !

jeu Oct 28 , 2021
Le comité « Poitiers Palestine » relaie cette action urgente, étant donné les délais, en faveur de Salah Hamouri. A lire ci-dessous : Voilà 20 ans qu’Israël s’acharne contre Salah Hamouri, citoyen franco-palestinien, avocat, défenseurs des droits humains. Le lundi 18 octobre, il s’est vu notifier la révocation de son statut de résident […]
//