Accueillir et de former « les enfants de la démocratisation scolaire »

En complément aux analyses proposées sur la loi relative à l’orientation et à la réussite des étudiants (ORE) et aux réactions de défense de la liberté d’accès à l’université de tous les bacheliers, j’aimerais souligner le fait qu’à l’échelle locale, cette loi peut avoir de réelles conséquences sur l’ascension sociale des jeunes générations.

En 2015, France Stratégie (anciennement commissariat général du Plan, institution rattachée au Premier ministre) avait livré une étude sur la géographie de l’ascenseur social français dont les résultats plaçaient les départements de l’ex-région Poitou-Charentes parmi les espaces les plus au bas de l’échelle. Dans les enquêtes 2003-2013, « les mesures (pour le Poitou-Charentes) ont révélé qu’un peu plus d’un quart seulement des enfants d’ouvriers et d’employés ont connu une mobilité ascendante dans les générations les plus récentes » (p.50).

Soutenir l’accès au plus grand nombre à l’Université de Poitiers en lui donnant les moyens d’accueillir et de former « les enfants de la démocratisation scolaire » est donc essentiel.

Pour accéder au document : « La géographie de l’ascension sociale » par Clément Dherbécourt http://www.strategie.gouv.fr/sites/strategie.gouv.fr/files/atoms/files/note-36-geographie-ascension-sociale-ok.pdf

W. B.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.