Après les 3 articles publiés sur Web86 sur l’état de l’extrême-droite dans la Vienne et près de six mois après les dernières échéance électorales, départementales et régionales, où en est le Rassemblement National localement ? Excellente question posée aussi par Le Monde du 10 septembre dernier qui revenait sur l’état des troupes dans l’ensemble du pays, huit mois avant les présidentielles qui sont censées être LE scrutin décisif pour Le Pen ! Et bien, ça va pas fort… Dans la région, en Deux-Sèvres et en Charente, les responsables locaux sont partis et dans la Vienne, les changements successifs de dirigeants n’arrangent rien.

Plus de site accessible du RN 86 et pour s’informer (!) sur leurs activités, il faut passer par la page FB du nouveau responsable départemental du RN, Kevin Courtois, la tête de liste fantôme aux municipales de 2020 à Poitiers avec une mise à jour aléatoire…

Quant à Arnaud Fage, éphémère responsable de la Vienne débarqué en 2020 après un « tripatouillage » de cartes d’adhésion, il a été condamné le 23 novembre, pour ces faits, à 3 000 € d’amende dont 1 000 € avec sursis et 3 ans d’inéligibilité ! Il a quitté la Vienne et vit maintenant en région parisienne.

Les fédérations départementales ont reçu les affiches « glamour » de MLP mais il faudra encore trouver du monde pour les coller et distribuer les tracts et ça c’est pas gagné, malgré les belles photos diffusées… surtout autour de Beaumont.

Toujours ça de moins à mettre au recyclage.

Avec la candidature de Zemmour finalement officialisée ces derniers jours, la confusion s’installe, l’ancien (encore un !) responsable départemental du RN Alain Verdin étant un fervent supporter de Zozo. A Poitiers notamment, les collages d’affiches pour Z… sont à mettre à l’actif du groupuscule Action Française qui colle des affiches « Génération Z » et celles finement illustrées avec le slogan « Monarchie Populaire », « pro-localiste et anti-mondialiste » sur fond de mosquée…

En début de semaine, la presse locale (NR du 7 décembre) a vendu la mèche avec l’apparition de « 3 figures locales » de la nouvelle (?) extrême-droite qui se retrouvent dans la campagne de Z. Pas vraiment une surprise puisque les 3 en question étaient déjà identifiés comme des « passerelles » droite-extrême-droite en puissance. Dolores Prost, éphémère candidate de la liste « de défense de la ruralité » aux récentes élections régionales (4 728 voix, 4,92 % dans la Vienne et 2,89 % à Poitiers), ancienne conseillère municipale LR à Poitiers a trouvé une « nouvelle famille » après la désillusion de la campagne de Fillon en 2017. Fervente partisane de ce dernier et du rapprochement droite-extrême-droite, elle s’agite depuis des semaines pour prendre la tête des zemmouriens dans la Vienne. Avec Romain Bonnet, loudunais, conseiller municipal (divers droite !) et autre éphémère président de LR dans la Vienne, exclu cet été pour ses penchants extrême-droitier, ça risque d’être sportif… Ajoutons à cela la nouvelle mission que se donne Alain Verdin se voyant déjà à la tête du parti de Zemmour et futur candidat aux élections législatives, (à Châtellerault comme pour les départementales avec 4 % ?) voilà un trio aussi compatible que les poules dialoguant avec les renards.

Joli panier de crabes dont on reparlera bientôt.

Georges Rellow

Dom

Article suivant

Daniel Lhomond, pion­nier de l’éco­lo­gie poli­tique à Poitiers, est décédé

sam Déc 11 , 2021
Daniel Lhomond est décédé ce jeudi. Lire l’article de Didier Monteil dans la NR qui revient sur son parcours, le commu­niqué du groupe local des Verts dont il fut l’un des fonda­teurs ainsi que quelques hommages person­nels ici, ici, là et même là. Nous étions quelques uns encore à persis­ter […]
//