Après les circonscriptions Vienne 1 et 2, petit tour d’horizon sur la présence de candidat.es d’extrême-droite sur la circonscription du « Sud-Vienne », même si ce qualificatif est inexact au regard de sa géographie et de sa taille ! En effet, qu’y a t-il de commun entre Civray, Lusignan ou Cenon/Vienne dans la périphérie de Châtellerault ? Car en effet, ces communes (elles sont 112 !) appartiennent à la même circonscription…

Concernant l’extrême-droite, c’est un peu « la foire d’empoigne » ! Pas moins de 3 candidats à classer à la droite extrême. Tour d’horizon :

  • Olivier Lepercq et Géraldine Remondière-Roux (Reconquête) : le nom du candidat ne nous est pas inconnu puisqu’il s’agit du fils de l’ancien député de droite RPR puis UMP Arnaud Lepercq qui a « règné » sur la circonscription pendant de nombreuses années et sur la commune d’Usson du Poitou pendant… 41 ans ! Sans doute que le fils compte sur son nom et le souvenir du père pour faire un score sur la circonscription… mais la tâche sera difficile avec d’autres candidats qui sont sur le même créneau.
  • Éric Soulat et Véronique Goubault (RN) : Encore deux nouveaux candidats sur cette circonscription pour le parti de Le Pen. Le premier est conseiller régional depuis 2021. En 2017, la candidate de l’époque Delphine Jumeau avait réuni 14,7 % et était présente au second tour contre Jean-Michel Clément, élu alors avec 67,8 % des voix.
  • Sabine Bortolotti et Xavier Monnais (Debout La France !) Attelage étrange entre une novice à DLF et le nouveau maire de Thollet, une commune du Sud-est de la Vienne qui soutenait en 2017 les candidats du Front de Gauche aux législatives…
  • Donc une dispersion extrême dans cette circonscription où on peut aussi s’interroger sur la présence de candidats du « Mouvement pour la Ruralité » (Patrick Minot et Jean-Louis Zanardo) qui vont aussi prendre des voix du côté d’un électorat âgé plutôt « conservateur ».

A droite, c’est aussi compliqué : le maire de Gençay François Bock et sa suppléante Marie-Catherine Burbaud partent en « divers droite » et s’opposent directement aux candidats LR Léonard Zerbib et Sylviane Lardeau-Mauxion, des nouveaux venus à droite, dans une orientation conservatrice ambiance « la vraie droite ». Le tableau ne serait pas complet sans la présence, en plus, de candidats macronistes (Pascal Lecamp et Virginie Giraudeau) le premier étant le maire de Civray depuis 2020 !

Ça en fait du monde tout ça !

Georges Rellow

Dom

Article suivant

[photos] Le meeting de la NUPES sur Poitiers

mar Juin 7 , 2022
Plus de 200 perosnnes sont venues écouter et soutenir les deux candidates, Lisa Belluco (circonscription 1) et Valérie Soumaille (circonscription 2). Plusieurs invité-es ont pris la parole pour dire les raisons qui les amènent à soutenir la NUPES. Chacun-e a illustré un élément du programme. La maire de Poitiers, Léonore […]
//