De bonnes raisons de refuser l’installation du compteur Linky ?

ERDF ( l’entreprise chargée des réseaux de distribution d’électricité) devenu ENEDIS prévoit de remplacer en 6 ans, 35 millions de compteurs électriques quel que soit leur état de vétusté. L’opération a commencé en décembre 2015 et elle bat son plein en ce moment dans notre département et en particulier au centre de Poitiers.

Ce nouveau compteur d’électricité communicant Linky est bel et bien conçu dans l’intérêt exclusif du gestionnaire du réseau et des fournisseurs d’énergie et en aucun cas dans celui des consommateurs, en dépit des promesses, selon l’association Que Choisir.

Face aux inquiétudes et surtout en l’absence d’informations, autres que publicitaires, en faveur du compteur Linky, de nombreuses associations et collectifs locaux de citoyens se sont créés. On peut trouver leurs coordonnées sur le site de Stéphane Lhomme, conseiller municipal de Saint-Macaire, qui a déjà animé de nombreuses conférences-débats, en particulier dans la Vienne à Chauvigny, Thuré et Poitiers (cf vidéo complète). De nombreuses mairies, à la suite des alertes de ces associations ont refusé ou posé des conditions (cf. le site de Stéphane Lhomme).

Ce compteur est posé tambour battant, que l’on soit présent ou non, en une demi-heure, et sans conseils d’utilisation. La CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a pallié à ce manque d’information quant aux possibilités de gestion des données personnelles transmises, car aucune information/démonstration n’est donnée aux usagers lors de la pose du compteur Linky.

Comme le rappelle Stéphane Lhomme sur son site « le rapport de la cour des comptes atomise le programme Linky » et Francetv info, s’en est faite l’écho : « coûteux, compliqué, pas si utile… La Cour des comptes épingle le compteur électrique Linky ».

L’argumentation de Stéphane Lhomme pour refuser le compteur Linky repose principalement sur 4 piliers :

  • C’est d’abord « un désastre écologique … qui revient à se débarrasser de 81 millions de compteurs ordinaires (35 pour l’électricité, 35 pour l’eau, 11 pour le gaz) en parfait état de marche » pour les remplacer par des « compteurs communicants qu’il faudra remplacer officiellement dans 15 à 20 ans ».
  • Ensuite « Pour avoir des factures précises? ….  depuis longtemps, chacun peut communiquer ses consommations à ses fournisseurs, par téléphone ou Internet, pour avoir des factures précises ». C’est d’ailleurs, ce qui vient de se passer pour la dernière campagne de « Que Choisir énergie moins chère ».
  • Puis « Pour faire baisser nos factures? ». Une étude de l’ADEME, ainsi que l’article de la Cour des Comptes, soulignent plutôt l’intérêt pour le gestionnaire de réseau ENEDIS tandis que les bénéfices pour le consommateur en terme de maîtrise d’énergie restent encore théoriques.
  • Enfin « Pour améliorer notre vie ? Non, pour le BIG DATA.  Les compteurs communicants … sont faits pour développer le BIG DATA: la captation d’innombrables informations sur nous et nos vies, comme le reconnaît Philippe Monloubou, Président d’Enedis ». Voir aussi l’article du Figaro : « Pourquoi le compteur Linky allume votre lampe de chevet ou éteint votre télé ».

Pour conclure :

La presse nationale est passée de l’interrogation (par exemple M planète du 07/04/2016: « Faut-il se méfier des compteurs Linky » à l’étape qui consiste à relayer les actions des comités locaux en donnant des arguments pour refuser les compteurs Linky (par exemple L’Humanité du 12/02/2018: « Compteurs Linky, coûteux, intrusifs, incompréhensibles »). Egalement Le député Loïc Prud’homme (France Insoumise) interroge le gouvernement sur les compteurs Linky et réclame pour les citoyens le droit de les refuser, lors de la séance de questions orales à l’Assemblée Nationale le 30/01/2018.

La presse locale a également relayée les actions de comités locaux (Electrohypersensibilité en débat : la Nouvelle République du 10/11/2015) jusqu’aux actions très récentes (Compteurs Linky : La résistance s’organise dans la Vienne : Centre Presse du 14/01/2018) et (Tout un immeuble poitevin ligué contre le compteur Linky : Centre Presse du 21/02/2018)

Alors faut il refuser l’installation du compteur Linky ?

Emmanuel Garnier « collectif StopLinky 86 »

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.