Il y avait sans doute encore plus de monde que la semaine dernière malgré une chaleur accablante pour cette manifestation déclarée en Préfecture par « Châtelleraut l’Insoumise« 

Combien ? La rue Victor Hugo était pleine c’est à dire que la tête du cortège était arrivée quand les dernier-es s’engageaient dans la rue.

Il y avait beaucoup de manifestant-es pour qui cette mobilisation était la première de leur vie, sans doute parce que le pass sanitaire contraint directement, immédiatement et individuellement chacun-e à choisir, en l’occurence la vaccination ou pas.

On peut sentir qu’il existe une sensibilité anti-vaccin chez une partie des manifestant-es mais le point de consensus des discours au micro fut de ne pas diviser celles et ceux qui sont pour, de celles et ceux qui sont contre la vaccination, pour ne garder que le consensus du rejet du pass sanitaire. L’appel à l’armée de la semaine dernière avait disparu, de même que le drapeau royaliste. On notait moins de drapeaux tricolores dont l’interprétation est toujours difficile à faire. L’extrême droite a distribué son tract avec le cache-sexe de l’anti-vaccination. On notait également le peu de présence des « libertaires » (pour dire les choses trop rapidement).

Par rapport à la semaine dernière on remarquera la présence par tract, physiquement et par discours des Gilets Jaunes de Poitiers Sud, de l’Union Syndicale Solidaires 86 et de l’UD-CGT (qui appelle à signer la pétition nationale « Pour une politique sociale et de santé juste et démocratique« ). Après quelques sifflets anti-organisations (celles-ci étant censées introduire le germe de la division et un message trop « lutte de classe ») leur discours en tant que salarié-es du médical et médico-social a fait mouche. Le pass sanitaire restreint les droit des salarié-es notamment de l’hôpital, limite le droits aux soins pour certain-es malades, les brevets des vaccins restent privés tandis que le service public hospitalier est rogné depuis des décennies (et ça continue).

Au niveau des slogans on a entendu « liberté » sans plus de précision, « Macron démission », « le pass sanitaire, on n’en veut pas »

Voici, ci-dessous, des photos en vrac des pancartes individuelles de tout type, très nombreuses, plus que la semaine dernière encore.

Rédaction

Article suivant

Passe sanitaire, obligation vaccinale et atteintes aux libertés - Appel à manifester le 21 août

mer Août 18 , 2021
INFORMATION DE DERNIERE MINUTE : Le pique-nique ne pourra pas avoir lieu ce samedi 21 et sera reporté au samedi suivant 28 août. En effet, le parc de Blossac est investi par EELV qui attend 2000 invités.
//