Au début il y avait à peu près 500 personnes qui sont venues pour écouter les prises de paroles organisées par « Châtellerault l’Insoumise » (merci à elles et eux aussi pour la sono qui marchait bien). Des vidéos de ces prises de parole seront faites prochainement.

Dès que la manifestation a commencé, beaucoup mais vraiment beaucoup du public présent autour de la place d’Armes a rejoint le cortège qui a déambulé dans les rues de Poitiers (rues piétonnes, Préfecture, Mairie).

À la louche il ne serait pas étonnant qu’il y ait dans les 1500 personnes ou plus (la police dit 1200)

Qui étaient les manifestant-es et quel était leur discours ?

Certes on y croisait quelques robes bleu marine plissées, serre-tête et chaussures bateau ; un royaliste avec un énorme drapeau à fleur de lys ; un petit groupe d’extrême droite qui recrute par tract de façon masquée ; un individu avec un panneau recto-verso qui fait froid dans le dos (ci-dessous).

La tonalité générale n’était pas essentiellement axée contre la vaccination mais contre la contrainte du pass sanitaire. Au contraire de l’ échec relatif des mobilisations précédentes contre la loi « sécurité globale », le pass sanitaire révèle une contrainte directe, imminente et systématique à la « liberté ».

Les slogans scandés était « liberté » (sans plus de précision) mais aussi beaucoup contre Macron. La majorité faisait référence au pass sanitaire.

Les nombreuses prises de parole était écoutées avec attention et cœur (huées et applaudissements nourris tout au long des discours) .

Il y avait pas mal de drapeaux français . L’interprétation de cette présence ne me semble pas univoque, à écouter les conversations.

Ce gouvernement a tellement menti, s’est montré tant de fois incompétent et autoritaire, que sa parole est démonétisée pour une frange de la population.

Au contraire des manifestations habituelles, il n’y a pas, lors de ces manifestations, de texte d’appel public issu du travail commun d’organisations constituées. Ce qui ne doit pas manquer d’interpeller ces organisations (politiques, syndicales, associatives) qui sont les nôtres sur le fait que la critique en acte, en mouvement, de Macron et de certains aspects du système capitaliste (les labos pharmaceutiques dont le seul but est de se gaver ; le sous-financement du Service public hospitalier ; le mépris de classe…) ne passent pas pour l’instant par une mobilisation unitaire autour d’un discours structuré et clair.

En fin de manifestation le micro ouvert a permis à pas mal de gens de parler notamment pour dire des choses censées (sur la réforme des retraites par exemple)

La manifestation s’est terminée par le flashmob « danser encore » de H.K

P. Canaud

Rédaction

5 réactions sur “[Photos, vidéo] Grosse manifestation contre le pass sanitaire à Poitiers

  1. Merci pour ces photos; Les manifs évoluent bien, en nombre et en revendications; à bientôt aux prochaines jusqu’à ce que la vérité explose sur tous les mensonges matraqués par nos « élites » aux gouvernement ou dans les médias.

  2. Tu as raison Pascal de souligner l’originalité de cette manif : on écoutait ce qui était dit au micro et on le commentait !
    Ceci grâce à un détail que tu soulignes à juste titre : CI avait loué une sono qui marchait et les manifestants se sont cotisés pour la payer, autre originalité !
    Mais ton compte rendu nous laisse sur notre faim parce que tu ne dis rien de ce qui s’est échangé, j’essaie ici d’en rendre compte.

    Sam7 août, donc, entre soleil et rafales de vent, manif contre le pass sanitaire.
    Les manifestants étaient comme les autres fois, d’origine variée ( drapeaux noirs, rouges, tricolores et même fleurs de lys !) Nous venons de familles de pensée différentes… pour élaborer ensemble une perspective commune.
    La sagesse populaire ( africaine je crois ) dit : « si tu ne sais pas où tu dois aller, considère d’où tu viens ».
    Je propose 3 repères et donc 3 boussoles pour s’orienter dans ce présent troublé.
    -1- Nous avons hérité des Grecs l’idée de démocratie, le débat d’idées sur l’agora mais nous avons oublié ce qu’ils redoutaient plus que tout : Ubris, la démesure, le pouvoir qui tourne à la drogue dure, la folie qui pousse à la destruction, y compris l’auto-destruction.
    -2- On ne s’est pas beaucoup méfié d’Ubris, sous l’empire romain, ni sous la féodalité où les Seigneurs offraient aux paysans la « sécurité » de leurs armes et de leur château fort… en échange de leur servitude taillable et corvéable à merci.
    L’Église s’est appliquée dans une certaine mesure à calmer les ardeurs belliqueuses mais François d’Assise, fils d’un riche marchand (et … d’une « Française » – d’où son surnom), a observé la naissance du capitalisme dans le giron même de l’église. Il s’y est opposé en choisissant la pauvreté et la fraternité avec la nature…
     -3– Dante, grand poète admirateur du « troubadour » François, a laissé au cœur de son œuvre un message de sagesse : nous sommes malheureux parce que nous mettons nos désirs dans ce qui diminue dans le partage, nous serons sur le chemin de la sagesse si nous mettons nos désirs dans ce qui croît dans le partage : la compréhension – mieux tu comprends, mieux je comprends- , la liberté – plus tu es libre, plus je suis libre aussi, l’art capable de nous rapprocher dans la beauté, l’émotion, le rire, le théâtre…
    d’où 3 boussoles pour orienter nos désirs :
    -1- non à Ubris oui à l’égalité
    -2- non au capitalisme et oui à la nature dont nous faisons partie
    -3- oui aux biens qui croissent dans le partage
        Ramener à 3 points une histoire plus que millénaire a paru trop long à certains (?) mais n’a pas laissé indifférent : une douzaine d’approbations « c’est rare d’entendre parler non de pouvoir mais de sagesse »… et 4 reproches « on sent que vous avez été prof… les Grecs n’intéressent personne, revenez au présent ! »
    Oui j’ai été prof et je rencontre des élèves qui disent avoir creusé plus tard ce qu’ils n’avaient pas compris sur le coup. Peut-on me reprocher pour autant de les avoir « endoctrinés « ? je ne crois pas car j’ai été aussi instit dans les classes qu’on appelait alors « de perfectionnement » et j’étais en prise directe avec les enfants rejetés par le système… on échangeait en profondeur… juste en apprenant à parler et à lire. Mais les bourges ne peuvent pas comprendre ce qui dépasse leurs catégories mentales…
    J’ai été blessée par cette vision de la culture bornée au présent. On m’a aussi opposé « l’ÉTAT DE DROIT » conçu comme un montage bureaucratique désincarné. J’aime le dialogue mais il est impossible quand les contradicteurs reçoivent une perspective nouvelle comme une humiliation dont il faut aussitôt se venger… au lieu de s’enrichir de la découverte. Piètre conception de l’égalité, par le bas !
    Comment les 3 boussoles s’appliquent-elles au présent ? Ubris est omniprésente en ce moment sous la forme du dogmatisme scientiste dénoncé par Aldous Huxley. J’ai retenu sa citation :
    « La médecine a fait tellement de progrès que plus personne n’est en bonne santé »
    D’autres en ont témoigné mieux que moi : Christine dénonçant la vaccination des enfants, Lucien rappelant que les défenses immunitaires dépendent du milieu et en particulier de l’alimentation, un décrocheur de portrait, plus facile à sanctionner que les criminels d’État, une chercheuse confirmant les alertes de Réinfo Covid…
    Il y avait aussi les tracts ( du Comité de Résistance et de Reconquête et d’anarchistes -communistes) tous appelant à poursuivre en créant des conseils locaux d’où partiront les décisions qui nous concernent…
    Et on a dansé !  Heureusement les « peinent à jouir » étaient beaucoup moins nombreux que ceux et celles qui se laissaient joyeusement entrainés par la musique et la farandole… J’ai jeté dans la danse et dans le vent ma colère contre l’étroitesse d’esprit, celle du clan Macron que celle plus proche de nos rangs. Et en fin de compte je me suis éclatée… reprenant espoir dans le respect de la nature et de ses équilibres subtils, la liberté, la joie et le savoir,  partagés…
    Alors, vraiment, MERCI à tous ceux qui étaient là !… Nous sommes nombreux ! !
    nonna Maia

  3. J’invite toutes les personnes qui sont « pro-vaccination de masse » à lire ce rapport du CRIIGEN.
    Il s’agit d’un organisme scientifique indépendant, (basé à Poitiers!) qui a notamment prouvé la toxicité du Roundup, : https://criigen.org/wp-content/uploads/2021/08/2021-07-29_Lettre-a-Charlie-Hebdo-juillet-2021-02_D.pdf

    Et regardez à la section pharmacovigilance p4 : il est question de caillots pénétrant dans les organes, cancer de la prostate et autres réjouissances de ces vaccins biotechnologiques.

Les commentaires sont fermés.

Article suivant

[vidéo] Non au pass sanitaire.

ven Août 13 , 2021
Manifestation du samedi 7 août à Poitiers par « Points de vue citoyens »
//