Pour des repas plus sains dans les cantines de Poitiers

Le collectif interassociatif initié par Greenpeace Poitiers et composé de Greenpeace, l’AVF (association végétarienne de France) et L214 (Association éthique et animaux) présentera à la fête des couronneries samedi 15 juin un stand de sensibilisation et d’informations sur la nécessaire réduction de la production et consommation de viande et produits laitiers de moitié dans le monde d’ici 2050 pour des raisons environnementales, de santé, de bien être des animaux. Ce stand relayera la campagne internationale de Greenpeace sur ce sujet, en étroite collaboration avec la FCPE et l’AVF en France. 

Déforestation, perte de biodiversité, changement climatique, pollution des eaux… Notre alimentation a un impact considérable sur l’état de notre planète. La surconsommation de certains produits, en particulier industriels, présente également de lourdes conséquences sur notre santé – adultes comme enfants.

Dans les cantines scolaires, deux fois trop de viande sont servies aux enfants par rapport aux recommandations de nos autorités sanitaires. 

Pourtant, la demande mondiale de viande et de produits laitiers continue de monter en flèche. Les Nations unies prévoient une augmentation de la consommation de viande de 76 % d’ici 2050. Rien qu’en 2018, 76 milliards d’animaux ont été abattus pour nourrir la population humaine (sans compter les poissons). Si on ne fait rien pour y remédier, l’agriculture pourrait ainsi être responsable de 52 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre dans les prochaines décennies, dont 70 % seront liées à la production de viande et de produits laitiers. 

Depuis la promulgation de la loi Agriculture et Alimentation votée en octobre 2018, les cantines ont jusqu’à 2022 pour introduire au moins 50 % de produits dits “durables” (ce qui ne veut pas dire grand chose, soyons clairs), dont 20 % de produits bio. Elles ont également un an pour mettre en place des menus végétariens une fois par semaine. Ces menus peuvent être composés de protéines animales (fromage, œuf) ou végétales (légumineuses, céréales). Dans certains établissements, des menus végétariens industriels et peu goûteux ont été instaurés. Résultat, les parents ou les élèves se plaignent et militent pour un retour de la viande dans les assiettes…! Or, la mise en place de menus végétariens prévue par la loi est en fait une expérimentation de deux ans. A l’issue de ce délai, l’expérimentation sera évaluée (gaspillage alimentaire, taux de fréquentation, coût des repas…). Il est donc essentiel que les menus végétariens proposés soient de bonne qualité (cuisinés à partir de produits frais, bio et locaux, et en évitant les substituts ultra-transformés de type nuggets, remplis de sucre, de sel et d’additifs) et qu’ils soient véritablement savoureux. 

La mairie de Poitiers a mis en place un premier repas végétarien par semaine. Nous demandons qu’un deuxième repas végétarien soit servi aux enfants, en privilégiant les produits de qualité, frais, locaux et bio. 

Nous proposerons sur ce stand 

  • La signature de la pétition locale sur ce sujet

https://www.cantineverte.fr/petitions/pour-des-repas-plus-sains-dans-les-cantines-de-poitiers

  • La dégustation de recettes végétariennes et végétaliennes alternatives aux protéines animales. 
  • Des jeux pour les enfants (repas équilibré, graines, légumes de saison, roue de la fortune sur des questions sur l’alimentation, dessins, …)
  • Des informations pour les parents, enfants ou adolescents, pour les collectivités, sur les questions environnementales, de santé, d’éthique et de bien être animal soulevées par cette surconsommation de viande et de produits laitiers.

Greenpeace et le collectif interassociatif pour deux repas végétariens dans les cantines scolaires de Poitiers. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.